Saccage d'un stand LGBT en Vendée : une dizaine d'étudiants de l'ICES renvoyés devant la justice

Saccage d'un stand LGBT en Vendée : une dizaine d'étudiants de l'ICES renvoyés devant la justice

JUSTICE - L’enquête a porté ses fruits dans l’affaire du saccage d'un stand LGBT à La Roche-sur-Yon, en Vendée. Ce mercredi, le procureur de la Roche-sur-Yon a annoncé via un communiqué de presse que 12 jeunes gens seraient convoqués en juillet prochain devant le tribunal correctionnel à la suite de ces incidents. La majorité d’entre eux seront jugés pour « entrave à la liberté de réunion et injures en raison de l’orientation sexuelle ». Un jeune homme comparaîtra en plus pour vol, un autre pour violences.

Agés entre 19 et 22 ans, tous suivent leurs études à l’Institut catholique d’études supérieures. Mardi, un conseil de discipline​ s’est d’ailleurs réuni mais les conclusions n’ont pas encore été rendues. « Il ne résulte d’aucun élément du dossier que cette appartenance ait joué un quelconque rôle dans la commission des faits », note le procureur, alors que la polémique a enflé ces derniers jours autour de cet établissement scolaire privé, dont le bâtiment a depuis été l’objet de dégradations.

Drapeau LGBT brûlé

Il y a une dizaine de jours, à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, plusieurs membres du centre LGBT de La Roche-sur-Yon animaient un « village LGBT » en centre-ville. En fin de journée, leurs stands ont été saccagés par un groupe d’une vingtaine de personnes, scandant des insultes. Deux personnes avaient été blessées. Une vidéo de la scène avait été postée sur Facebook. Le procureur précise qu’un drapeau LGBT a été retrouvé partiellement brûlé chez l’un des suspects.

La semaine dernière, un rassemblement a été organisé à La-Roche-sur-Yon pour «dénoncer les actes homophobes et plus largement toutes les discriminations ».

Source: WWW.20MINUTES.FR