"En tant que gay, je me sens soutenu dans notre société" : Malte la conservatrice fait les yeux doux aux LGBT

VIDEO - Il y a quatre ans, Elle Bonnello était encore Anthony, fusilier marin dans l'armée maltaise. Dans sa robe à fines bretelles, elle est aujourd'hui une femme. Bien qu'elle ne soit pas encore opérée, son traitement est remboursé et son changement d'identité n'a été qu'une formalité :"Tu dois juste faire une déclaration devant un notaire où tu demandes ton changement de nom et de genre, explique-t-elle. Ils t’enregistrent et pour tes démarches administratives, ils te donnent un nouveau certificat de naissance qui mentionne que tu es de sexe féminin." Elle est fière de montrer sa nouvelle carte d'identité, faite "en à peine deux semaines". Si ces démarches sont si simples, c'est en grande partie grâce à la législation "très progressiste à Malte". Pour la 4e année consécutive, l'île a été désignée en 2019 meilleur pays européen pour les droits des minorités sexuelles

Le mariage et l'adoption accessibles sans restriction

Depuis leur arrivée au pouvoir en 2013, les travaillistes ont adopté toute une série de lois en faveur des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres. Le mariage et l'adoption leur sont ainsi notamment accessibles sans restriction, explique Silvan Agius, qui travaille au ministère de l'Intégration : "La société maltaise n'a pas seulement accepté, mais elle a aussi célébré chaque loi qui a été votée."

Il n'y a pas eu vraiment de résistance contre ces lois, car beaucoup de Maltais ont dit qu'il fallait célébrer l'amour. En tant que gay, je me sens soutenu dans notre société.

Silvan Agius

Par exemple, la loi sur le mariage pour tous a été votée à l'unanimité, moins une voix, au parlement maltais, précise Silvan Agius. Malte est devenu un véritable modèle en Europe et le secteur du tourisme compte bien en profiter.  "D'après des études aux États-Unis, la communauté gay a un pouvoir d'achat supérieur d'environ 30%, assure Lilla Salamon, fondatrice du Guide gay de Malte. C'est une vraie opportunité pour les hôtels ou les restaurants qui veulent augmenter leur profit." Malte, pays où 95% de la population se déclare catholique, reste malgré tout très conservatrice sur d'autres sujets : l'avortement, par exemple, est toujours interdit sur l'île et le divorce n'a été autorisé qu'en 2011.

Source: WWW.FRANCETVINFO.FR