Stephen McCauley / Retour à la case départ

A l'occasion de la sortie de son nouveau roman "Retour à la case départ" chez Robert Laffont le 6 juin prochain, venez rencontrer Stephen Mccauley le 8 juin à 19h.

Sur notre site : motsbouche.com/livres/28158-parution-le-6-juin-retour-a-la-case-depart.html

Le livre : La vie de David Hedges part en cacahuètes. Son boulot - il aide les enfants aisés de San Francisco à entrer dans les universités de leur choix (ou plutôt celui de leurs parents) - est exaspérant ; son petit ami, plus jeune, l'a quitté ; et la remise qu'il loue et qu'il adore est en passe d'être vendue. Son seul réconfort est un boui-boui thaïlandais qui livre vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. La dernière chose à laquelle il s'attend est bien de recevoir des nouvelles de Julie Fiske. Ils ne se sont pas adressé la parole depuis des années et il est soulagé d'entendre qu'elle s'est remise de son premier et malencontreux mariage. Avec lui. Julie n'a décidément aucun problème avec la marijuana (elle a complètement arrêté, alors ce n'est pas grave si elle se défonce presque tous les jours), et le Airbnb qu'elle gère dans sa maison du bord de mer, au nord de Boston, n'est ni miteux ni illégal. En plus, il lui reste encore deux mois entiers pour réunir l'argent et racheter la maison en question à son deuxième mari avant que leur divorce ne soit prononcé. Elle aimerait juste que David l'aide à planifier l'avenir universitaire de sa fille de dix-sept ans. Et voici donc Mandy. Pour citer Barry Manilow : Oh Mandy. Elle sait qu'elle est plus intelligente que la plupart des élèves de son école, pourtant elle n'arrive pas à comprendre pourquoi elle prend sans arrêt des décisions incroyablement stupides et de plus en plus dangereuses. Lorsque David les rejoint, Julie et lui se retrouvent à cohabiter de nouveau sous le même toit (toit que David est censé réparer). Ils reprennent exactement là où ils en étaient il y a trente ans - deux meilleurs amis qui finissent chacun les phrases de l'autre. Mais demeure entre eux quelque chose de cassé qu'aucune rénovation ne pourra jamais réparer. Dans une prose remplie de bon mots hilarants et bouleversants, Stephen McCauley a ici écrit un roman qui interroge notre définition du foyer, de la famille et de l'amour.

Wenn ?

Sa 8. Juni, 2019 19.00 bis 21.00

Wo ?

6, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie
75004  Paris

Les Mots à la Bouche
6, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie
75004  Paris

 

Wie ?

Métro Hôtel de Ville

Exposition "Dualité" - Julian Storaï in Paris le Do  1. August, 2019 11.00 bis 23.00 (Expo Gay, Lesbierin)
Exposition "Dualité" - Julian Storaï
Expo / Gay, Lesbierin  

Do 1. August, 2019 11.00 bis 23.00
Les Mots à la Bouche (Paris)

Einzelteile

Les Mots à la Bouche kontaktieren